Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de roussouliere pierre
  • : la vie de cap21 94 val de marne
  • Contact

Recherche

Pages

7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 20:50

Pesticides, climat, politique, Affaires, gouvernance, Europe, pêche, agriculture, ..., quels sont les souhaits de Corinne Lepage pour 2010.

Corinne Lepage, avocate, s’est fait connaître  en 1978 en défendant les intérêts des collectivités locales dans l’affaire du pétrolier Amoco Cadiz. Elle poursuit actuellement son activité au sein du cabinet Huglo-Lepage, cabinet créé en 1969, pourvu de 25 avocats spécialisés dans l’environnement, à Paris et à Bruxelles.

 

Nous connaissons aussi Corinne Lepage, politicienne,  Euro-députée depuis le 7 juin 2009, co-fondatrice du MoDem avec François Bayrou. Dans les milieux associatifs, elle est présidente du CRIIGEN, le Comité de Recherche et d’Information sur le Génie Génétique,  dont les scientifiques ont réalisé des contre-expertises parlantes (Universités de Caen et Rouen) sur des Plantes OGM insecticides de chez Monsanto.

« Pour Copenhague, on a une grand gueule de bois … Avec cette démobilisation de la société civile … Le sentiment d’humiliation de certains qui y sont allés … C’est un échec ».

 

Que souhaite Corinne Lepage pour 2010 ? Pesticides, climat, politique, Affaires, gouvernance, Europe, pêche, agriculture, ..., quels sont les souhaits de Corinne Lepage pour 2010.

 

Corinne Lepage poursuit en expliquant que  « nous avons constaté une montée en puissance incontestable du continent africain… Soutenue et/ou instrumentalisée par la Chine… où l’accumulation des promesses mène à une catastrophe… L’Europe s’est montrée incapable de  parler d’une seule voix… La présidence danoise n’a pas été ce qu’on pouvait en espérer… En plus, un certain nombre ne voulait pas un accord à Copenhague : les pétroliers… Et la Chine ne voulait pas de monitoring international ». Monsieur Barroso «  a été inexistant à Copenhague ».

Elle plaide pour un retour de la confiance, qui manifestement passerait par des débats sur les transactions financières, débats « que pour ma part je défends ».

 

Corinne Lepage a audité 8 commissaires de la Commission Européenne, alias la Commission Barroso, du nom de son président. Elle trouve certains commissaires « très bons, d’autres moins, que je ne citerai pas… On n’a pas l’impression d’avoir une commission européenne à la hauteur des enjeux ». Elle accuse les commissaires de mener « la langue de bois lorsqu’on leur posait toutes nos questions ». Elle est par contre satisfaite, toujours concernant l’Europe, d’être « parvenue à créer un intergroupe mer et zone côtière », qui va aborder les problématiques du « changement climatique, des océans, de la pêche, de la sécurité maritime, du transport, des énergies marine et sous-marine ».

 

Quand au sujet de la biodiversité, elle est enchantée du « vote quasi unanime » pour l’inscription du « thon rouge à la CITES, avec l’éléphant blanc et quelques autres ».  Elle prostestera quelques jours plus tard contre la volonté de la France d’en interdire la commercialisation seulement dans 18 mois. La disparition du thon rouge serait programmée, sauf ralentissement draconien, en 2012…

 

Elle s’inquiète du fait qu’il faille accompagner les pêcheurs et les transformateurs. Elle indique que la pêche française est dans un étau : d’une part celui de l’Islande et de la Norvège, particulièrement bien équipés en la matière, et d’autre part la Pologne, qui bénéficie de coûts salariaux particulièrement intéressants et très investie dans le domaine de la pêche.

 

Au sujet de la politique française et des prochaines élections Régionales, Corinne Lepage confirme qu’elle n’est pas candidate aux régionales car elle est pour le mandat unique, et parce que le travail de « député européen est déjà presque un travail à plein temps ». Elle soutiendra plusieurs listes CAP21/Modem et Europe Ecologie, dont l’équipe du Languedoc Roussillon, contrariée par certains propos de Georges Frêche qu’elle juge « inacceptables ».

 

Elle lancera après les Régionales une consultation des militants de CAP21 abordant notamment la réforme des statuts de CAP21 et la refondation du Mouvement, notant aussi qu’une petite majorité des militants de CAP21 se sent le plus proche d’Europe Ecologie à ce jour.

 

Corinne Lepage regrette que la situation économique et sociale actuelle soit mauvaise, et que le chômage augmente. « La seule réponse est le virage vers une économie verte… Les politiques, notamment énergétiques, sont incohérentes en France »... « Je pense que le nucléaire empêche le développement des filières des énergies renouvelables, et il y a un problème incontestable de dérive des coûts de EPR, celui de Finlande a trois ans de retard »…

 

« L’Europe continue à subventionner allègrement l’industrie du tabac » ; Les investissements vont aux industries polluantes, et sont en gros « dix fois supérieurs au coût des investissements contre la pollution ». Elle continue à dénoncer : « les entreprises du CAC 40 paient 8 % au titre de l’impôt sur les sociétés et les PME c’est 30 %. C’est inadmissible ». Pour elle, il reste à s’attaquer « aux questions financières, aux paradis fiscaux, aux rémunérations et aux conflits d’intérêts.

 

En matière de gouvernance, elle constate cette « consanguinité dans les conseils d’administration »… à la différence du sens vers lequel vont « tous les autres pays ». Elle prône pour la limitation à deux des mandats de conseil d’administration et pour le renforcement des droits du petit actionnaire. « Nous avons un gouvernement oligarchique »…

 

Au sujet de l’affaire Villepin, Corinne Lepage est « profondément choquée sur la peine interjetée par le parquet… je trouvais excessives et déplacées les réquisitions du parquet… On ne pouvait par contre que se réjouir de l’indépendance des avocats dans cette affaire, au début »… Il y aurait aussi les « conséquences des suppressions des juges d’instruction. Le pouvoir a de tels moyens de pression sur le parquet… On parle de l’Italie, mais au contraire, en Italie, la Justice est très indépendante. Entendons qu’il se passe là (en France) quelque chose d’extrèmement grave, toutes les associations sont très inquiètes de cette situation ».

 

Corinne Lepage aurait souhaité que le Modem et Ecologistes s’entendent. La Création de l’association Terre Démocrate, en fin d’année 2009, marque sa volonté de vivre un engagement où l’écologie et la démocratie se rencontrent et se vivent au quotidien.

www.actualites-news-environnement.com
Par Anne Pasquier

Partager cet article

Repost 0

commentaires