Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de roussouliere pierre
  • : la vie de cap21 94 val de marne
  • Contact

Recherche

Pages

3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 16:50
Elections internes de Cap21 (message du 1er août 2010)
 
Chers amis,

Dans la foulée de notre Congrès et de nos nouveaux statuts, le bureau a élaboré un règlement intérieur provisoire pour permettre le déroulement de nos élections internes dont la dernière phase, celle de l’élection du bureau, se déroulera lors de nos universités de rentrée. Celles-ci se tiendront le week-end du 8 octobre afin de laisser le temps aux élections de se dérouler.

Pour laisser le temps de la constitution des listes et du débat, nous avons en effet décidé de repousser nos universités d’été mais sans dépasser le début du mois d’octobre. Ceci explique les dates fixées par le Règlement Intérieur.

Ces élections sont importantes pour notre mouvement et sa vitalité. Mais l’essentiel est bien sûr dans le travail de terrain et de fond que nous avons à faire. Les thématiques qui sont les nôtres depuis bien longtemps, contre-pouvoirs, justice, économie verte, changement de modèle de développement sont désormais au centre des débats.

A nous de défricher les nouvelles voies qui sont celles de la société de transition. Ce thème devra être l’objet de nos réflexions des années à venir et nous devrons innover comme nous avons su le faire depuis une décennie.

De plus, j’attire votre attention sur la nécessité d’être présents le plus nombreux possible pour les élections cantonales. CAP21 compte aujourd’hui plus de 130 élus. Nous devons avoir des Conseillers généraux et nous préparer pour les législatives dans moins de deux ans. Ludovic GUINARD est chargé de coordonner la préparation des élections et se tient à votre disposition.

Une première liste de candidats, département par département, doit être établie avant la fin du mois de septembre sous la responsabilité des délégués régionaux sortants.

Je souhaite à toutes et à tous d’excellentes vacances pour aborder la rentrée dans la meilleure forme.

Bien amicalement à toutes et à tous,

Corinne LEPAGE, Présidente de Cap21

Lien : le règlement intérieur des élections internes de Cap21

 
 
 
Le mot de la présidente (message du 2 septembre2010)
 
Chers amis

J'espère tout d'abord que la période des vacances a pu offrir à chacune et à chacun le repos et la réflexion nécessaires pour engager cette nouvelle année.

Tout d'abord, l’été catastrophique que nous avons vécu, que ce soit sur le plan climatique avec une amplitude, une multiplication et une gravité de phénomènes naturels sans précédent, ou sur le plan politique avec le virage sécuritaire à l'extrême droite du Président de la République que rien ne justifie  hormis un calcul politique extrêmement dangereux pour préparer sa seconde candidature et créer un écran de fumée à l’affaire Woerth-Bettencourt, doit être une occasion de réflexion sur le sens de nos propositions et des combats que nous menons.

 Proposer une société de transition, qui permette de joindre le possible et le souhaitable, qui permette à nos concitoyens de répondre à leurs propres contradictions et à la collectivité d'engager un nouveau mode développement, soutenable, est de toute évidence un projet exaltant.

De la même manière, le combat que nous menons depuis des années, avec d'autres, pour défendre les valeurs de la République et notamment la justice est plus que jamais d'actualité. J’ai ainsi décidé de saisir le procureur général de la Cour de Cassation dans le cadre de l’affaire Woerth-Bettencourt afin qu’il actionne la saisine de la Cour de Justice de la République.

Ma présence aux universités d'été des Verts/Europe Ecologie avec un certain nombre de nos adhérents a été l’occasion pour notre mouvement de préciser sa vision de l’écologie, en particulier le modèle d’éco-économie que nous proposions et son inscription dans le débat croissance/décroissance. Ceci a été fait dans la ligne de ce qui avait été défini par notre congrès, à savoir l'ouverture du dialogue avec Europe écologie. Les débats ont été nourris, à cette occasion j’ai défendu l’idée d’un grand arc républicain pour battre Nicolas Sarkozy en 2012.

Les prochaines semaines vont être très riches d'activités pour notre mouvement. Tout d'abord, l'élection de la coordination nationale puis celle du bureau vont pouvoir donner lieu à de vrais débats de fond, écartant toute rivalité personnelle et permettant un dialogue extrêmement serein.

J'ai souhaité pour ma part, et ce afin de montrer la volonté démocratique qui anime notre mouvement, ne prendre part à aucune liste.

Celles qui sont aujourd'hui en présence sont conduites par deux amis, animateurs de cap 21 depuis de très nombreuses années et dont les projets apparaissent davantage comme complémentaires que comme opposés. Vous trouverez ci-après les textes d’appels à candidatures qu’ils nous ont adressés accompagnés des contacts pour déposer votre candidature.

Peut-être d'autres listes viendront-elles compléter le débat. Il va de soi que les règles de respect, de sérénité et d'approche par le fond des sujets devront être respectées par tous ceux qui souhaiteront entrer dans la compétition électorale. J'espère que vous serez très nombreux à vous intéresser à ces débats et à participer à nos élections.

Cette mise en place de nos nouveaux organes de direction revêt une importance particulière compte tenu de l'enjeu que constitue l'organisation future de la mouvance démocrate et de la mouvance écologiste dans le paysage politique français.

L'idée de Daniel Cohn-Bendit de créer via Europe écologie un vaste mouvement de rassemblement des écologistes intégrant le centre se heurte bien entendu à une conception beaucoup plus réductrice qui voudrait cantonner l'écologie à la gauche du parti socialiste, voire à la gauche de la gauche. Le débat autour de la structuration de l'écologie, le recul pris par Daniel Cohn-Bendit, le ticket Joly-Duflot interpellent bien entendu sur l'orientation d'Europe écologie et la réalité du contrôle de l'appareil qui se mettrait en place.

La structuration d'une troisième force politique ne peut se faire que dans l'autonomie par rapport à la droite et la gauche ce qui bien évidemment n'exclut en rien la recherche d'alliances. Mais, l'écologie politique, porteuse en définition de l'innovation politique ne peut réussir que pour autant qu'elle fait l'effort de l'autonomie ce qui implique de dépasser les sectarismes de tous ordres pour trouver un consensus sur des propositions, voire sur un  projet. C'est dans cet état d'esprit que s'ouvre le dialogue avec Europe écologie. Il va de soi que l'accueil qui nous sera réservé constituera un parfait instrument de mesure de l'orientation réelle de ce mouvement et de la volonté de ses responsables d'aller dans la direction proposée par Daniel Cohn-Bendit.

Mais, la tradition démocrate que nous portons nous en impose de dialoguer également avec les personnalités et mouvements progressistes qui font de l’humanisme, d’une économie régulée, de la justice sociale le coeur de leur projet. Nous devons, parce que nous portons à la fois les valeurs de la démocratie et celle de l'écologie, être une force ouverte permettant au plus grand nombre de pouvoir se rassembler autour de ces deux valeurs qui constituent précisément le fondement d'un projet dont la France a besoin. 

Nos prochaines rencontres en octobre seront évidemment l'occasion de faire le point et de décider, de manière parfaitement ouverte et démocratique de  l'avenir de notre mouvement.

Enfin, le débat social en ce début de mois de septembre est fondamental pour notre avenir à tous. La question des retraites ouvre en réalité celle de la protection sociale. Je vous joins une note de cadrage permettant d'inscrire le débat au sein de notre mouvement afin que chacun d'entre vous puisse être à même de prendre pleinement sa part dans ce grand débat national. Je vous invite à être extrêmement présent et nombreux lors des manifestations du 7 septembre qui doivent marquer, au-delà des différences que nous pouvons avoir avec tel ou tel, notre volonté de défendre le modèle social français, tout en étant parfaitement réaliste et pragmatique sur les enjeux financiers immenses auxquels nous sommes aujourd'hui confrontés.

Je participerai par ailleurs au rassemblement contre la dérive sécuritaire de Nicolas Sarkozy prévu le 4 septembre à Paris place de la République et organisé par la Ligue des Droits de l’Homme. Je crois en effet qu’il y des lignes jaunes à ne pas franchir et que sans nier les problèmes, il y des mots et des actes qui ne sont pas dignes de la patrie des Droits de l’Homme. La stigmatisation des ROM, le lien fait entre immigration et délinquance ne peuvent que renforcer la montée du communautarisme, exacerber les discriminations. Ce n’est pas de cela dont notre pays a besoin, bien au contraire. Face à une précarité de plus en plus inquiétante, il est temps de retrouver le chemin de la solidarité et de la cohésion nationale, préalables nécessaires aux réformes à conduire !

Je ne doute pas de votre fidélité. CAP21 est désormais en capacité de se développer et de se faire entendre dès lors que chacune et chacun d'entre vous souhaitera qu'il en soit ainsi.

Je vous prie de croire, chers amis, en mes sentiments les meilleurs.

Corinne Lepage, présidente de CAP21

Partager cet article

Repost 0

commentaires