Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de roussouliere pierre
  • : la vie de cap21 94 val de marne
  • Contact

Recherche

Pages

9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 09:55

Apres pourquoi j'abandonne de jean paul Besset proche de Nicalas Hulot voila l'avis de corinne LEPAGE 

  A propos de la démission de Jean Paul Besset

 

Je ne peux que saluer l’honnêteté et le courage de Jean Paul Besset qui a refusé de jouer plus longtemps une comédie qui visiblement tourne au tragique. Je n’en suis pas surprise malheureusement. Lorsque je suis allée à Nantes, je m’étonnais qu’un deal ait été passé entre la direction des Verts et Eva Joly engagée dans une partition personnelle en vue de la présidentielle de 2012. Nous nous étions déjà éloignés de l’idée originelle de Dany Cohn-Bendit d’un rassemblement largement ouvert et innovant dans sa gouvernance puisque la répartition des rôles était déjà faite et qu’elle n’offrait ainsi aucune place à d’autres mouvements. Nous étions ainsi les spectateurs d’un scénario écrit à l’avance, la messe était dite.

Lyon n’a fait que confirmer ce constat. L’opération Europe Ecologie-Les Verts (le nom porte à lui seul la symbolique du verrouillage du nouveau mouvement) ne s’avérait être qu’une stratégie marketing et non un vaste rassemblement de la famille écologiste, un relookage des Verts associant les nouveaux élus du suffrage européen à des rôles bien cantonnés.

Les Verts sont une fois de plus parvenus à plomber une idée généreuse et innovante par sectarisme, par crainte de l’ouverture et souci de ne pas s’éloigner de leur inféodation au PS pour des logiques purement électoralistes.

C’est du temps perdu, mais l’écologie politique reste le grand mouvement à construire de ce 21ème siècle. C’est la transition indispensable pour de manière graduelle et réaliste nous conduire vers le nouveau modèle de développement auquel nous ne pouvons échapper.

Puisse la coopérative imaginée par Dany trouver sa place et son indépendance par rapport aux Verts mais la tâche ne sera pas facile.

Plus que jamais, une écologie humaniste, réaliste, républicaine en phase avec la réalité du monde doit occuper une place majeure dans notre vie politique.

C’est ce à quoi CAP21 s’emploie. Nous sommes ouverts à tous ceux qui sont soucieux de s’investir dans le seul objectif qui vaille : donner à chacun les moyens de mieux vivre et de projeter lui-même et ses enfants dans un avenir porteur de sens et d’espoir.

Nous accueillons ainsi nombre de personnes qui avaient cru trouver dans le Modem la réponse à leurs espoirs. Nous disposons aussi de ponts avec la coopérative EE puisque un certain nombre de nos adhérents en sont membres. Nous avons noué des liens avec de grandes associations qui œuvrent dans le domaine de la laïcité, de la lutte contre la corruption ou pour défendre la prévention en matière sanitaire et reconnaître le rôle de l’environnement dans les pathologies. Nous allons continuer en direction d’autres secteurs. La voie est ouverte.

Toutes ces querelles, toutes ces bisbilles, toutes ces manipulations apparaissent bien futiles au regard des problèmes que notre société traverse. Puisse l’intelligence collective l’emporter pour proposer une autre voie, des solutions concrètes et pragmatiques pour que nous retrouvions la confiance dans nous-mêmes, dans les autres et dans notre futur. Cela implique de nouvelles formes de coopération, de mise en réseau de compétences, de gouvernance. Dans les semaines et mois qui viennent, nous prendrons des initiatives dans ce sens.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Christian Ouvray 09/12/2010 16:59


Comment faire confiance à un PS qui propose une société de consommation mieux répartie.
C'est à dire encore plus de pouvoir de gaspillage (pouvoir d'achat et pouvoir de gaspillage sont trop souvent liés).
Alors qu'il est grand temps de penser sérieusement à une décroissance raisonnée.
Si on n'y pense pas, les gens dont le PS et ses alliés disent défendre le pouvoir d'achat seront balayés en premier par la décroissance sauvage.
Les autres ne se rendront pas compte tout de suite qu'ils n'auront peut-être qu'1/4 d'heure de répit au bord du gouffre.
Europe Écologie sans ces verts là, il pouvait subsister un espoir.
Le coche a été loupé.
Continuons donc comme nous le pourrons.
Christian Ouvray